Blog Mindfulness Belgium

Avec qui faut-il négocier, sinon ses adversaires ?

Avec qui faut-il négocier, sinon ses adversaires ?

Quand on refuse de parler et négocier, il faut se préparer à la guerre. (Sun Tsu)

Cette phrase semble frappée du coin du bon sens … et pourtant …

L’entre soi et les discussions animées entre gens du même avis, ne font que nous conforter dans notre croyance du bien fondé de nos avis et opinions.  Et creuser davantage  encore le fossé qui nous sépare de la paix. Fossé qui nous amène ainsi à tellement vouloir imposer nos idées, que nous provoquons des conflits majeurs, au titre de vouloir imposer notre paix. 

 Le désir - et l'ambition - d’avoir raison l’ont largement emporté sur la peur d’être vaincu dans un conflit généré par cette certitude. Le risque réel semblant s’effacer devant la certitude.

La porte du mensonge est alors ouverte, la mauvaise foi fait lieu d’argument, le dogme écrase la raison et la fin (personnelle) justifie les moyens (publics).

Vu sous cet angle, toute idéologie, dogme ou doctrine, peut amener n’importe quel militant radical à refuser tout dialogue avec son adversaire, au seul titre de prétendre avoir totalement raison.

L’Histoire est pleine de ces détenteurs de certitudes et vérités, qui ont entraînés 99% d’indécis dans leurs délires …

En ce qui me concerne, j'ai toujours été fasciné par les détenteurs de vérité quidébarrassés du doutepeuvent se permettre de se jeter tête baissée dans tous les combats que leur dicte la tranquille assurance de leurs certitudes aveugles. (Pierre Desproges)

La pleine conscience nous invite à nous réapproprier le doute sain, la curiosité envers ce que nous craignons et la lucidité de sortir de la vision binaire du bien et du mal.

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be