Blog Mindfulness Belgium

La puissance néfaste de l’implication involontaire

Il y a de nombreuses circonstances au cours desquelles nous ne subissons aucun préjudice réel, mais où nous souffrons parce que nous créons nous-mêmes un préjudice imaginaire.

Le plus souvent, il s'agit d'orgueil ou de vanité ... censés défendre notre amour-propre.

Le meilleur moyen d’en prendre conscience étant d’imaginer ce que nous ressentirions si nous ne savions pas que ce préjudice existe …

Fréquemment, le simple fait d’ignorer une chose nous évite d’en souffrir, et c’est le Sens que nous

Lire la suite
LE RISQUE ZÉRO ... AVEC BEAUCOUP DE ZÉROS

Ce proverbe avait été publié il y a quelques semaines par une internaute. Et j’ai trouvé la métaphore non seulement jolie mais très explicite.

En effet, comme pour la caverne de Platon, ce que nous « croyons qui existe » prend bien plus de place dans notre esprit que ce qui existe vraiment. Et nous consacrons alors bien davantage de temps et d’énergie à tenter de résoudre un effrayant problème imaginaire, qu’à apprendre à cohabiter avec un danger anodin  …

Le « souci »

Lire la suite
L’aveuglement qui précède la panique

Une fois encore, j’utilise le contexte de la crise du covid19, qui vient éclairer le regard sur les choses banales et fréquentes de la vie courante.

Les métaphores ne manquent pas, concernant l’ignorance et l’aveuglement que celle-ci génère. En effet, très souvent nous ne voyons pas, nous « ignorons » le développement d’une situation qui va devenir problématique. Nous l’ignorons d’autant plus que nous nous y habituons et l’ignorons ainsi de plus en plus. Le contexte des relations, qu'elles soient professionnelles, conjugales,

Lire la suite
« Rester présent » et « les pensées ne sont pas des faits »

Le confinement me semble en effet un extraordinaire terrain d’exploration et d’expérimentation.

Cette période, vécue comme une situation de presque guerre, alors que le danger physique est extrêmement modéré, nous permet en effet d’observer les mécanismes de réponses, tant psychologiques que sociologiques.

La démarche de pleine conscience me semble, aujourd’hui plus que jamais, propice à cette expérimentation, pour autant qu’elle s’accompagne de suffisamment de lucidité, et non qu’elle serve de refuge.

En d’autres termes : « rester présent » et « 

Lire la suite
Les trois poisons de la vie

Les trois poisons du triangle infernal de la vie sont l’aversion, l’avidité et l’ignorance, cette dernière incluant l’illusion.

Dans le paradigme de la pleine conscience, l’illusion joue un rôle majeur dans nos souffrances, car notre avidité de bonheur et notre rejet de la douleur nous incitent à l’illusion.

Et comme ni l’avidité ne peut nous apporter le bonheur, ni l’aversion ne peut nous éviter la douleur, nous avons besoin d’acheter de l’illusion aux professionnels de celle-ci, soit pour le bonheur

Lire la suite
Vivre ou ne pas mourir ?

Il semble bien que nombre d'entre nous n'étaient déjà plus vivants avant l'épidémie ...

Ce qui expliquerait le peu de goût pour la vie au profit de la peur de la mort ...

Alors, face à cette "non-vie", notre société tente de nous organiser une "non-mort" sécurisante.

Cependant, "La vie" ne signifie pas simplement être en vie.

Même la mort n'est pas tragique; ce qui est parfois tragique c'est la manière de mourir .

Mais ce qui est toujours dramatique,

Lire la suite
La patience apaisante

Il existe nombre de situations difficiles où nous souffrons bien davantage de notre impatience, que de la situation.

Bien sûr, dans une situation comme celle de cette épidémie du Covid19, il y a des souffrances réellement corrélées à des proches qui sont malades, voire décédés, à des drames sociaux pour les indépendants, et peut-être de futurs drames pour les salariés de ces PME ...

Cependant, il faut bien entendre que tout est impermanent et que - quoi qu'il advienne -

Lire la suite
L'illusion de l'inutile

La Pleine conscience, issue de la méditation de présence attentive, modifie notre façon de voir les choses. Et comme le dit Jon Kabat Zinn, La méditation c’est voir plus clairement, c’est tout.  

Cette vignette reprenant la phrase de Rutger Bregman – issue de son ouvrage « les Utopies réalistes » (Seuil 2017 ) va exactement dans ce sens.

Notre société humaine occidentalisée ressemble à de l’eau couverte d’écume. Nous ne voyons pas ce qu’il y a sous cette

Lire la suite
La juste place du doute.

Dans les cycles d’initiation, nous insistons fréquemment sur « la juste place du doute ».

En effet, le doute est la place qui est laissée à la possibilité de changer d’avis, ou de rectifier celui-ci. Le doute nécessite une saine humilité, qui consiste en un raisonnable détachement de l’importance de soi, c’est-à-dire de l’importance de l’ego.

L’une de nos difficultés est que nous adorons « être certain », afin de nous sentir en sécurité quant à notre valeur et celle de nos avis. Ce

Lire la suite
Délires, conspirationnisme, rumeurs ... ou créativité

Nous, les Humains, avons cette magnifique capacité de création, issue de notre imagination.

C'est même l'une des principales différence avec la plupart des animaux (Après la cuisine, qui est vraiment la différence majeure laughing )

Toutefois, cette capacité fabulatrice nous joue parfois - voire souvent - des tours.

Par définition, une croyance est - pour celui qui croit - la réalité. Et cela s'avère d'ailleurs parfois presque exact ... mais parfois totalement erroné.

Et dès que nous fondons un

Lire la suite
Arriver à s'y mettre et parvenir à terminer

La pleine conscience nous entraîne à la patience.

En effet, décider de méditer, et parvenir à s'y tenir font partie de cet entraînement. Cette patience à laquelle nous nous forçons parfois aux débuts de notre pratique finit par devenir une nouvelle capacité.

Car en effet, il est parfois bien difficile d'entreprendre quelque chose, lorsque la masse de la tâche nous semble insurmontable, et terminer cette tâche nous est parfois difficile parce que nous - ni les autres - ne voyons pas

Lire la suite
Montrer l'exemple, et le biais de conformité

Cette citation, attribuée à Gandhi, est très connue.

Et comme souvent, elle est très connue … mais peu comprise et pas du tout intégrée.

Au demeurant comme la plupart des grandes citations de grands hommes ! laughing

Cette citation repose en réalité sur des concepts psychologiques bien connus, et qui sont aussi souvent négatifs que positifs.

En effet, « montrer l’exemple », au début ne présente d’intérêt pour les autres que « si ça marche ».

Mais même si « ça ne marche pas » le biais de

Lire la suite
REGARDER VRAIMENT ... POUR VOIR VRAIMENT

L'une de nos grandes difficultés est notre "instinct de focalisation".

Et comme nous sommes également sujets à "l'instinct de dramatisation", celui-ci nous amène à nous hyper focaliser sur ce qui génère les émotions les plus intenses, c'est à dire les plus dramatiques.

La presse - et il faut se souvenir que les journalistes sont des humains - vient surfer sur cet instinct de dramatisation et d'hyper focalisation, en pointant ce qui nous touche émotionnellement et surtout ce qui nous effraie.

Lire la suite
La confusion de qualité

On peut se poser la question de ce que vient faire Daniel Balavoine dans cette histoire laughing

Et bien ... très précisément cette question illustre déjà la citation. En effet, Daniel Balavoine n'était pas "un philosophe" ni "un scientifique", mais bien un chanteur populaire.

Cela décrédibilise-t-il son propos ? Je veux dire : celui-là ?

Car ... suffit-il d'être philosophe pour dire une vérité ? Etre philosophe met-il la personne à l'abri d'une bêtise ?

Suffit-il d'être médecin pour être un

Lire la suite
LA PEUR ET L'ILLUSION

Dans le concept de la mindfulness, l'illusion (ignorance - méconnaissance - illusion)  occupe une place importante. Celle-ci prend place dans l'angle supérieur du "triangle infernal"  (l'aversion, l'avidité et l'illusion.)

Dans l'ignorance, nous ne savons pas q'une chose existe, dans la méconnaissance nous savons que cette chose existe mais nous ne connaissons pas la nature de cette chose, et dans l'illusion nous nous trompons sur la nature de cette chose, que nous prenons pour quelque chose d'autre ... pur produit de

Lire la suite
Le piège du spécialiste

Mon grand-père disait: "El cé qui n'a qu'on martchia, n'vouait né qu'c'est dsus des vis qu'y l'es't en train d'flayi".  (Celui qui n'a qu'un marteau ne voit pas que ce sont sur des vis qu'il est en train de frapper

Lorsque nous maîtrisons bien un domaine, une discipline ou une matière, nous établissons des sortes de protocoles de fonctionnement à ces sujets.

En quelques sorte des "recettes" de pensée systématique. Comme si nous appliquions systématiquement la recette

Lire la suite

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be