Blog Mindfulness Belgium

L'illusion du bonheur ... "normal"

L'illusion du bonheur ... "normal"

Tu ne vas quand même pas me dire que c’est normal ?

Tu trouves ça normal ?

Ce n’est quand même pas normal !?

Etc .

Ces réflexions, nous les avons tous entendues et prononcées fréquemment.

Elles partent du principe qu’il est anormal que quelque chose ne soit pas comme on s’y attend ou comme on le voudrait.

Elles partent du principe que tout devrait « bien aller » et qu’il serait normal d’être heureux.

Dans la réalité, ce n’est pas le cas, la plupart des choses vont de travers, nous déplaisent, nous mettent en difficulté, voire nous rendent malheureux.

Cependant, ce ne sont pas tant les choses (événements, situations, paroles, circonstances, systèmes …) qui nous empêchent d’être heureux, mais bien le fait que nous considérons que « NORMAL = IDEAL »

Nous cédons alors très (trop) souvent à la tentation de chercher frénétiquement cet idéal, souvent illusoire. Comme les chevaliers de la Table ronde cherchaient le Graal.

La différence - ou la distance - entre ce qui est et ce que nous voudrions qui soit, devient alors souffrance.

Il est ainsi absurde de « chercher le bonheur », car celui-ci n’est pas un objet, ni une personne, ni un état stable, ni une valeur intangible. Le bonheur est multiforme, de niveaux multiples, très variable en fonction du contexte … Il se rencontre et s’apprivoise mais ne se capture pas.

Sur un chemin abrupt, tu peux en vouloir à la montagne, mais elle deviendra alors ton ennemie. Caresse-la plutôt de tes chaussures, en la remerciant de te laisser faire encore ce pas, et elle te fera cadeau d’un rayon de soleil à travers les nuages sombres et d’une pluie rafraîchissante sur ton visage brûlant.

Le bonheur consiste le plus souvent à accepter que les choses soient ce qu’elles sont, et que la source de souffrance provient de l’illusion à laquelle nous comparons notre vie. C’est ainsi bien davantage notre attitude face à la vie - que la vie elle-même - qui nous amène à toucher parfois le bonheur.

La méditation de présence attentive - qui nous dirige vers la pleine conscience - nous entraîne peu à peu à cette acceptation de "ce qui est" , pour pouvoir nous y adapter avec souplesse quand nous n'y pouvons rien changer, et nous aider à y apporter le petit changement possible lorsque c'est la cas.

 

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be