Blog Mindfulness Belgium

LA PEUR ET L'ILLUSION

LA PEUR ET L'ILLUSION

Dans le concept de la mindfulness, l'illusion (ignorance - méconnaissance - illusion)  occupe une place importante. Celle-ci prend place dans l'angle supérieur du "triangle infernal"  (l'aversion, l'avidité et l'illusion.)

Dans l'ignorance, nous ne savons pas q'une chose existe, dans la méconnaissance nous savons que cette chose existe mais nous ne connaissons pas la nature de cette chose, et dans l'illusion nous nous trompons sur la nature de cette chose, que nous prenons pour quelque chose d'autre ... pur produit de notre imagination !

Fréquemment, ce sont les circonstances qui viennent déchirer l'ignorance, en nous révélant brutalement l'existence d'une chose (maladie, trahison, duperie, scandale ...)

La conscience nous permet de sortir de l'ignorance sans attendre le "coup de théatre", et la lucidité nous permet ensuite de sortir de la méconnaissance et d'éviter ainsi  l'illusion en revenant à la raison.

Lorsque nous basculons dans l'illusion, c'est très souvent à cause de la peur. En effet, l'ignorance d'une circonstance nous protège de la souffrance ... mais nous rend très vulnérable à ladite circonstance.

Or , la peur ne plaît à personne et demande à être apaisée. Pour l'apaiser, le plus souvent nous croyons avoir besoin de comprendre et nous cherchons les "raisons" d'avoir peur .

La peur n'est pas nocive en soi. Ce qui est nocif, c'est lorsqu'elle prend les commandes et nous embarque dans l'illusion en prenant appuis sur la méconnaissance. 

Très rapidement en effet, si nous sommes méconnaissants d'une chose qui nous effraie, nous "inventons" ce qu'elle est et nous détestons ce quelque chose ... pour très rapidement chercher un(e) coupable que nous blâmons et à qui nous faisons porter la responsabilité de notre peur.

La haine survient alors, et est bien davantage orientée vers celui - ou celle - à qui nous faisons porter la responsabilité de notre peur ... à la seule aune de nos méconnaissance et illusion.

Et ceci est aussi vrai pour la peur d'une épidémie que, par exemple, pour la peur de ne pas - ou plus - être aimé ...

Plus la haine augmente, plus la peur augmente et réciproquement.

Le cercle vicieux est en place ... la panique s'empare de nous, nous sommes déconnectés de la réalité, la violence nous tente et le lynchage est proche.

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be