Blog Mindfulness Belgium

La peur et l'hystérie collective

La peur et l'hystérie collective

La peur n'est pas un problème en soi.

Ce qui devient un problème, c'est lorsque c'est la peur qui commande nos décisions.

Nous ne pouvons en effet pas éviter la peur, mais nous ne sommes pas obligés de lui obéir.

Toutefois, la peur est comme un virus, elle se propage et la peur des autres semble venir valider et renforcer la nôtre, et nous convaincre que nous ne voyons pas le danger.

Le danger n'est pas non plus le principal problème, le problème étant de ne pas l'estimer à ses justes mesure et nature pour le maîtriser adéquatement.

Plus simplement, nous confondons le risque avec le danger. Et cette confusion provient largement de notre vision troublée qui nous amène à inventer ce que nous ne voyons pas ... et à nier les évidences que nous voyons.

Nous basculons alors dans l'hystérie collective, parfois même dans la psychose collective.

Le risque généré par cette dernière étant d'adopter des comportements qui aggravent la situation, parfois/souvent dans des domaines totalement indépendants du problème...

Le risque supplémentaire  étant de créer des difficultés imaginaires plausibles, mais qui entraînent des mises en place - bien concrètes -  de stratégies inutiles.

S'ouvrent alors les grands débats complotistes comme "créer le problème pour proposer la solution". Ce qui est parfois vrai ... mais rare.

La pleine conscience nous invite à bien faire la différence entre "ce qui est" "ce qui pourrait être" et "ce qui m'effraie".

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be