Blog Mindfulness Belgium

LE MONDE D’APRES (Quand on n'en sait rien)

LE MONDE D’APRES (Quand on n'en sait rien)

Croire savoir et croire avoir des preuves de ce savoir, sont deux biais cognitifs majeurs : le biais de surconfiance (Dunning-Kruger) et le biais de confirmation.

Le premier nous amène à être certain de choses dont il conviendrait davantage de douter.

Le second consiste à ne voir que les éléments qui valident nos certitudes et à être aveugle à ce qui va à leur encontre.

Ces deux biais jouent un rôle majeur dans notre vie, car ils (sur)activent un troisième biais qui est celui de la pensée binaire : « pour » ou « contre », « vrai » ou « faux » etc. alors que la majorité des choses est beaucoup plus nuancée.

Le vrai et le faux coexistent dans la plupart des propos … d’où l’erreur de penser que les choses sont tellement simples qu’on peut ne les voir qu’en deux dimensions.

Alors que les choses sont souvent des « boules à facettes » comme dans les dancing ou les boums de notre jeunesse, et non une médaille ne comportant que deux faces.

Voici en lien, une courte vidéo exprimant bien cette aberration qui consiste à prédire l’avenir plutôt que de reconnaître ne pas savoir.

La pleine conscience nous entraîne et nous invite à être conscients de nos ignorances et des biais qui nous incitent à croire savoir.

La lucidité suit alors plus aisément.

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be