Blog Mindfulness Belgium

L'aveuglement précis de l'expertise

L'aveuglement précis de l'expertise

La pire des choses est l'ignorance. Surtout quand on l'ignore.

La philosophie a ceci de particulier qu’elle devrait le plus souvent être la simple expression du bon sens. Raison pour laquelle je dis souvent que la philosophie est une chose trop simple que pour en discuter avec un philosophe.

C’est évidemment une boutade, cependant la simple existence des choses nous amène souvent à vouloir la comprendre et l'expliquer. Alors, nous nous spécialisons. Nous avons même créé des validation d'expertise, que nous avons appelé "diplôme". Ces validations d'expertise nous servent également à disqualifier l'avis de tout qui ne dispose pas de cette validation. Même en dépit de toute évidence de pertinence de leur avis ou d'années d'expérience dans le domaine.

Notons par ailleurs que quand un expert certifié qui tte son domaine d'expertise pendant 10 ans, il conserve sa validation ... même en dépit d'une évidente perte de compétence. 

« Les experts sont des gens qui se préoccupent des petites erreurs de leur domaine, au détriment des grandes qui n’en font pas partie. »

C’est en ce sens que je pense que la philosophie est indispensable à la vie, mais que le fait d’écrire un bouquin de philosophie ferait de nous un expert qui de facto  ne serait plus philosophe.

Cependant, ce n'est pas propre à la philosophie, c'est commun à la plupart des domaines, et la philosophie devrait permettre une vue globale globale de tous ces domaines d'expertise sans en appréhender les détails, mais en voyant les absurdités.

« Si vous n’avez qu’un marteau, vous verrez tous les problèmes comme un clou »

Le philosophe  devrait voir que c'est un clou ... en n'ayant jamais été propriétaire du marteau.

Une vision large et globale d’une situation devrait précéder la consultation d’un « expert », car un expert ne peut l’être en tout, mais a tendance à tout rapporter à son domaine d’expertise. Et nous sommes tous plus ou moins expert en quelque chose, et regardons la vie au travers du biais de notre expertise. Ce qui rend aussi étroit d’esprit que de regarder le monde au travers d’un rouleau de papier toilette.

La crise du Covid 19 – qui est une extraordinaire opportunité d’observation sociologique et philosophique – en est un bel exemple, avec la multitude d'experts ... surtout devins, mais globalement peu lucides à cause des rouleaux de papier toilette.

La pleine conscience, par la pratique de la méditation de présence attentive, est censée nous apprendre à voir lorsque nous touchons les limites de notre domaine d’expertise, et d’alors nous souvenir que nous allons probablement dire des bêtises, si nous nous obstinons à penser dans le cadre de celle-ci.

Et lorsque l’esprit de la pleine conscience s’élargit, alors la lucidité nous aide à voir ce qui est et ce qui n’est pas, bien au-delà de nos croyances, de nos peurs, de nos préjugés … Et le plus souvent les choses les plus complexes nécessitent davantage de patience que de stratégies compliquées.

Écrit par : Jacques Splaingaire

Abonnez-vous à notre lettre d'informations


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be