Blog Mindfulness Belgium

LE POIDS DES AUTRES

LE POIDS DES AUTRES

Le biais de conformité est un biais cognitif bien connu … mais dont nous avons peu conscience.

Continuer à réfléchir, de manière aussi objective que possible, devient très difficile lorsque de plus en plus de monde se rallie à une opinion qui n’est pas la nôtre.

Pourtant, lorsque le poids de deux opinions opposées s’équilibre, mais que la nôtre n’est pas totalement l’une ni l’autre, cela devient plus lourd encore !

Car nous – les Humains – avons besoin de certitude, nous avons besoin de croire, et donc besoin de « preuves » pour valider notre certitude ou croyance. Et ce qui nous rassure le plus, c’est la communauté qui se crée autour d’une conviction ou d’une croyance.

La chose ne serait pas problématique en soi si un autre biais cognitif – le biais de confirmation – ne venait se mêler au débat. Ce qui nous amène à ne plus voir que ce qui va dans le sens de notre certitude et ne même plus voir ce qui va à son encontre. Il semble alors justifié de diaboliser ou traiter d’idiots ou de criminels ceux qui pensent l’inverse de nous.

Dès que nous sommes entrés dans ce mécanisme, ce qui est dit ou pensé n’a plus beaucoup d’importance, car c’est la personne ou le groupe qui parle qui est disqualifié, bien davantage que son propos. Aussi pertinent soit celui-ci.

Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord sur un point qu’on doit n’être d’accord sur rien.

Nous nous sentons dès lors obligés d’aller au conflit,  voire au combat,  envers non plus un point de vue, mais envers une personne ou un groupe, dans un rapport de force que nous tentons de gérer à notre avantage.

Et dans ce genre de situation, la fin justifie souvent les moyens, aussi critiquables soient ceux-ci …

Pourtant … le doute sain, la cohabitation avec l’incertitude n’empêche pas d’avoir un avis mesuré, qui permet de maintenir le dialogue, d’écouter, de s’adapter aux nouvelles données, de modifier son avis, de ne pas se précipiter en confondant l’urgence et l’importance ... bref de ne pas devenir aveugle et sourd.

Une des propositions de la mindfulness est de nous entraîner à résister à ce besoin de certitude et d’apprivoiser l’animal subtil qu’est le doute.

La patience, la bienveillance, l’apaisement sont de bien meilleurs conseillers que la conviction d’avoir raison.

Écrit par : Jacques Splaingaire

S'inscrire à la lettre d'infos

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire


© 2019 Mindfulness Belgium
Conception et hébergement : CDSOFT.be